Arnaques…savoir les détecter !

Dès qu’on touche à l’argent, à l’épargne, on regarde les possibilités pour trouver de la rentabilité. A chaque fois, il y a un risque que la promesse soit trop belle (arnaque), que l’on en veuille à votre argent (vol) ou même que vos retours se fassent sur le dos d’autres investisseurs (chaine de ponzi).

En plus, avec les réseaux sociaux, les sites internet de particuliers (comme le mien!) ou de professionnels, il est facile de communiquer et d’attirer des agneaux qui se feront croquer sans pouvoir se défendre (ce n’est évidemment pas ma démarche!).

Afin de se prémunir de ces risques, il y a quelques règles à mettre en place. Une des solutions peut être de tout mettre sous son matelat, ou dans son Livret A, l’inconvénient est que l’on ne capitalise pas, on perd même de l’argent (inflation) au fil des années, au lieu de fairevivrevotreargent.

Il faut, malgré tout, se prémunir des arnaques et suivre quelques étapes essentielles. Ainsi, je vous propose petit un questionnaire (anonyme) pour se sensibiliser aux signaux annonciateurs d’une fraude potentielle :

(Y participer ne fera que nourrir l’attention, comprendre les réponses collectives, aucun e-mail ou coordonnée ne vous sont demandés, c’est juste pour partager, merci de « jouer le jeu »)

Vous cherchez à investir et vous avez identifié une plateforme de Crowdfunding ou de Crowdlending qui vous intéresse…

1

Conseil :

Méfiez-vous des placements qui garantissent un rendement. Lorsque vous investissez un placement, rien ne garantit que vous gagnerez de l’argent. En règle générale, plus le rendement augmente, plus le risque de perdre de l’argent est important.

2

Conseil :

En France, on doit remplir un questionnaire, à l’inscription, validant vos connaissances et les risques encourus. Il faut aller plus loin que ce simple questionnaire, avoir à l’avance compris le fonctionnement, s’être renseigné, questionné autour de soi pour investir avec un maximum d’assurance sur ce que l’on fait de son épargne.

3

Conseil :

De façon générale, plus le rendement potentiel est élevé, plus le risque est élevé. Rien ne garantit que vous obtiendrez bel et bien un meilleur rendement en assumant un risque plus élevé. C’est le cas en Crowdfunding, le taux proposé est souvent lié au risque associé (historique de l’emprunteur, capacité financière, risque du projet lui-même,…).

4

Conseil :

Prenez le temps nécessaire pour effectuer des recherches et pour vous assurer que le placement répond à votre plan de placements et à vos objectifs financiers. Choisir une plateforme de crowdfunding ou crowdlending doit se faire avec lucididé, avec patience. Le nombre d’investisseurs n’est pas toujours un gage de sécurité, il doit être combiné avec d’autres critères.

5

Conseil :

Pour un investissement en crowdfunding ou en crowdlending, quand on débute, mieux vaut commencer modestement, faire ses gammes, comprendre le fonctionnement par des investissements limités, puis, progressivement, augmenter ses participations. On aura toujours le sentiment que l’on passe à côté d’une affaire, mais investir progressivement, suivre son taux d’exposition, devenir progressivement investisseur aguéri est un gage de succès.

6

Conseil :

Méfiez-vous si l’on vous donne un « bon tuyau » ou des renseignements confidentiels. S’il s’agit vraiment de renseignements confidentiels au sujet d’une société ouverte, il serait illégal, en vertu des lois régissant les opérations d’initiés, de prendre des décisions à la lumière de ceux-ci.

7

Conseil :

De manière générale, avant de faire affaire avec un conseiller ou un courtier, vérifiez son inscription légale. Plus spécifiquement, en crowdfunding ou crowdlending, vérifiez que la plateforme est inscrite à l’ORIAS. Cette consultation permet de vérifier l’habilitation, et l’immatriculation en France. Vous pouvez aussi consulter des sites donnant des avis sur internet, par exemple, Trustpilot est sérieux donne même un droit de réponse aux professionnels évalués ce qui améliore la qualité des avis donnés.

8

Conseil :

Recherchez sur Internet des renseignements sur l’entreprise, le secteur, les personnes qui dirigent l’entreprise ainsi que la viabilité de son plan d’affaires. Il vous est également possible de chercher des renseignements sur le portail de financement où vous pouvez consulter le document de placement et de vérifier qu’il est exploité par un courtier inscrit. Le site de FPF (Financement Participatif France) est l’association des professionnels du Crowdfunding, c’est également une site pouvant amener des informations sur la plateforme que vous suivez.

9

Conseil :

J’attire votre attention sur le fait qu’il n’y a pas « d’argent magique ». Les promesses incroyables s’avèrent souvent des arnaques ou des situations exceptionnelles ne pouvant pas se renouveler régulièrement. Je vous renvoie à quelques articles pouvant vous aider à cette réponse :

10

Conseil :

« Ne pas mettre ses oeufs dans le même panier! ». En crowdfunding, comme en crowdlending, votre réussite sera liée à votre diversification. On ne peut pas prévoir l’avenir, les résultats d’une plateforme, d’un futur projet ; plus vous diversifierez, plus vous limiterez votre risque…et après ce questionnaire, évidemment investissez dans « des plateformes fiables et sérieuses »!


…et une dernière question personnelle pour progresser !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :