Bilan de l’année 2021 en crowdfunding…et pour 2022?

On ne peut pas commencer l’année 2022 sans regarder cette année 2021 et faire un bilan de la situation en crowdfunding. Nous aurons sans aucun doute des bilans plus complets et plus globaux via Financement Participatif France. Aucun doute que la situation est bonne. On partagera tout cela ! 😉

Malgré le Covid-19 et l’économie sur courant alternatif, le crowdfunding aura encore augmenté, en nombre de projets, en volumes financés mais également en investisseurs s’y intéressant. Peut-être qu’en lisant ces quelques lignes, vous faites partie de ceux ayant démarrés également en 2021.

Cet article n’a pas pour objectif de remplacer ma communication mensuelle de mes résultats. Ainsi, vous trouverez sur cette page mes performances mois par mois commentées et détaillées.

Quels sont les faits marquants de cette année 2021 de mon point de vue?

Les faits en crowdfunding

Globalement, cette année a été marqué par une augmentation des projets disponibles, par une augmentation des volumes collectés. En regardant les informations disponibles sur quelques sites, la tendance de fond est bien là. Les projets sont financés très rapidement. Chez October, c’est en quelques minutes alors que chez MiiMosa, il faut 16 jours en moyenne pour finaliser une collecte.

Parmi les informations disponibles sur ces 2 plateformes, on voit aussi que le nombre d’investisseurs continue d’augmenter, voire même s’accélère.

Ainsi, MiiMosa comptait 4755 prêteurs actifs en 2020 (contre 2495 en 2019). Leur site annonce 9913 investisseurs en décembre 2021 soit 5158 nouveaux investisseurs. Bienvenus !

Pour October, la tendance est la même. La plateforme n°1 des prêts aux entreprises en Europe compte 28 543 investisseurs cette année. Nous étions un peu plus de 20 000 en 2020 et autour de 14 000 en 2019.

October.eu : 109€ remboursés sur décembre 21 dont 18 euros d'intérêts.
Exemple de remboursements chez October sur Décembre 21

Une autre tendance qu’il faut surveiller : les taux de défaut. Il est évident que ceux-ci augmentent également. Il y a sans doute un effet volume, plus il y a de projets, les risques. Mais il est clair que les taux de retard augmentent sur 2021. La tendance augmente régulièrement.

Aucune surprise car le crowdfunding n’est pas sans risque. C’est pour cela qu’il faut diversifier, diversifier, diversifié. Il vaut mieux investir dans 50 projets à 20€ chacun plutôt que 1 seul pour 1000€. Votre exposition sera diluer et vous encaisserez facilement les retards ou les pertes.

Les faits en crowdfunding immobilier

Sans faire de redite, la dynamique sur le crowdfunding immobilier est similaire au crowdfunding classique. Ainsi, en prenant l’exemple de la plateforme Raizers, le nombre de projets a augmenté de plus de 20% par rapport à 2020. En montant, 45 millions d’euros avaient été collectés en 2020 contre 65 pour cette année.

Je crois qu’il y a plusieurs faits majeurs à mettre en avant.

Le premier était les prorogations qui se multiplient. On a vu dans cette année 2021, les promoteurs demander une rallonge pour rembourser les projets. Dans mon cas personnel, cela représente près de 40% de mes projets en crowdfunding immobilier dont les remboursements ont été prolongés. Ce chiffre est important. Il faut savoir que les intérêts courts toujours, ainsi, la seule limite est que notre épargne est bloquée plus longtemps que prévue. On voit d’ailleurs les premiers articles sur le sujet sortir.

Il y a plusieurs explications à cela. Évidemment, la Covid-19 a perturbé les fonctionnements et augmenté les délais de construction. Elle a aussi pu décaler les dossiers de vente. Le promoteur ne remboursant les crowdfunders que lorsque que lui-même a touché les fonds. Également, étant donné la dynamique du marché immobilier, je me questionne sur la priorité que donnent certains promoteurs en enchaînant les projets et décalant les remboursements…pour en faire plus et plus vite. Bref, à ce stade, pas d’alerte majeure mais une attention que vous devez avoir si vous souhaitez prêter via du crowdfunding immobilier. La date de remboursement, en moyenne autour de 22 mois, peu facilement déraper vers du 28 mois ou plus…

Le second fait majeur est que sur 2021, je n’observe pas de taux de défaut augmenter. Les projets s enchaînent, certes avec du retard mais sont remboursés et au taux prévu.

Enfin, le choix de plateformes est large. Prenez le temps de bien choisir celles qui vous conviennent, celles qui ne proposent pas le même type de projets, pour diversifier et bien entendu de partager vos investissements sur plusieurs plateformes et plusieurs projets. Il vaut mieux investir au ticket minimum et démultiplier les projets. Cela ne prend finalement pas beaucoup de temps car un projet est sur 22/24 mois donc, on n y revient pas dessus rapidement.

Mes plateformes préférées en crowdfunding immobilier restent Raizers, Clubfunding, Koregraf, Wiseed et Fundimmo. Je dois mieux connaître Baltis Capital et Anaxago sur 2022 mais le potentiel est là également.

Les faits en crowdlending

Le crowdlending est une belle surprise pour moi en 2021. J’y classe Bienpreter.com, Twino, Robocash (ou Mintos). Clairement, ce sont mes meilleurs rendements, souvent les moins consommateurs en temps. J écarte Mintos qui reste une énigme pour moi sur sa volonté d’ouvrir en France (inscriptions bloquées depuis presque un an maintenant, aucun message clair pour la suite). Mais Twino et Robocash me versent un revenu passif quotidien sans effort important et au dessus de 11%. Je n y trouve aucun plaisir, c’est vraiment un pur placement d’épargne. Mais cet argent me servira demain pour d’autres placements ou investissements choisis.

Robocash : Mon rendement et les intérêts gagnés sur mon portefeuille Sebino
Mon rendement et mes intérêts gagnés chez Robocash (+10.67€ sur dec21)

Pour Bienpreter.com, ça tourne. Toujours difficile d’attraper les projets mais avec « les formules« , on arrive à investir de manière régulière. Le bémol qui me gêne plus est le suivi des projets et des rendements. On peut calculer son rendement sur la somme totale investie mais il est plus difficile de savoir projet par projet si la promesse de rendement est tenue. Il y a tout de même des extractions csv possibles. Le rendement est élevé et bon sur l’ensemble donc pas d’inquiétude…

Alors, je vais répondre à la question qui revient souvent : « Si c’est super et que cela rapporte beaucoup plus, pourquoi ne pas investir majoritairement en crowdlending ? »

La réponse est plus complexe que la question. D’un, pour moi, je ne prends aucun plaisir dans le crowdlending. Je vois moins l’utilité de mon épargne. De deux, mes choix de diversification m’obligent à limiter et diluer cela avec le reste. Enfin, j’adore investir dans des projets très concrets comme en crowdfunding immobilier ou via October ou MiiMosa, même si les rendements sont souvent plus faibles.

En conclusion, il y a un beau potentiel avec le crowdlending et j’avoue que l’année 2021 aura été excellente avec les plateformes que j’utilise.

Quels sont les chiffres marquants de cette année 2021 pour mon portefeuille?

Si vous me suivez, vous regardez peut-être chaque mois mes résultats en crowdfunding que je partage ouvertement. Pour rappel, vous trouverez les éléments ici. Je ne vais pas refaire l’analyse mensuelle mais je souhaitais vous partager quelques informations majeures sur 2021. Celle-ci sont aussi intéressantes pour se projeter sur 2022 et de prolonger le trait plus loin pour définir et ajuster les objectifs.

La valeur de mon portefeuille en crowdfunding s'est multiplié par 7 en 6 ans.
Portefeuille de Sebino fin 2021 (euros)

J’investis sur 17 plateformes différentes. Je suis actif sur toutes sauf Mintos (en AutoInvest mais réflexion de stopper) et Upstone (ne me correspond pas). Il faut à cela ajouter Bricks que je gère séparément car je partage l’ensemble des détails sur cette plateforme toute récente (lancement du concept en Avril 21).

J’ai ouvert 5 nouvelles plateformes en 2021. C’est autant qu’en 2020. Et, je crois, que ce sera moins pour 2022. Ma diversification est suffisante. Je dois continuer à équilibrer chacune pour que le « Risk Platform » soit plus faible. Il est aujourd’hui à 30%, ainsi, une seule plateforme pèse 30% de tous mes investissements. Dans un mode parfait et idéal, ce risque devrait être autour de 6%. Je serai très satisfait s’il approchait 15% (soit la moitié du chiffre 2021).

La valeur de mon portefeuille a plus que doublé en 2021. Je suis complètement hors de mes prévisions ! La croissance de mon portefeuille s’est fortement accélérée cette année. Je suis en avance de 6 ans sur mes prévisions (qui datent de 2018). C’est hallucinant ! Evidemment, je n’ai pas respecté le capital que je voulais placer. J’ai ouvert de nouvelles plateformes et donc apporté plus de capital. Mais je perçois maintenant fortement les effets des intérêts composés. Mes revenus génèrent des revenus, c’est parti et visible !

Objectif en Crowdfunding défini en 2018 et situation réelle vs une simulation basse et haute

J’approche les 5 000 projets financés dont près de 4 000 sont terminés et remboursés. Ce chiffre est énorme mais gonflé par les sites de crowdlending comme Twino, ou Robocash, dont, vous le savez, je fais des prêts de 10€ sur des périodes très courtes. Ainsi, si je prête 10€ chez Twino sur 40 jours, mes 10€ vont financés 9 prêts sur l’année. L’argent tourne très vite. Au 31 décembre 2021, j’avais 950 projets ouverts en cours de financement. (contre 353 projets en janvier 21).

Je n’enregistre en 2021 aucune perte. C’est encore une fois une excellente année. Je repousse à nouveau ce record sur 2022. Mais je ne fais que repousser, je m’attends sur 2022 à enregistrer mes premiers euros perdus. Il y a notamment un projet chez WiSeed qui m’inquiète fortement. Le jugement du tribunal est décalé régulièrement, pas certain que ce soit réglé en 2022…et puis, perte totale? ou partielles? Uniquement les intérêts ?…avant de parler de ce qui n’ira pas demain, je suis heureux de pouvoir afficher ce résultat aujourd’hui avec un tel niveau de rendement.

9.86% de rendement annuel brut en 2021 (soit presque 1 000€ pour 10 000€ investis)

Comment je prépare l’année 2022? Mes préférences, mes orientations d’investissements…

Premièrement, je ne peux que vous conseiller de faire ce même bilan, de faire la photo 2021, de vérifier si c’était votre plan et d’analyser les écarts et pourquoi. Ensuite, il sera tant de se tourner vers 2022! J’ai personnellement appris beaucoup en faisant ce travail (ce blog m’aide beaucoup finalement!). Je suis passionné et j’y passe du temps mais je découvre toujours des choses quand je m’arrête et j’analyse.

Je démarre l’année 2022 boosté par l’année 2021. J’ai trouvé dans le crowdfunding un excellent moyen de placer mon épargne. Je compte bien sur l’année 2022 pour continuer sur cette lancée. Je souhaite donc continuer à investir massivement dans ce domaine. Ceci devra se faire avec discernement, en choisissant plateformes et projets.

Ainsi, un de mes objectifs sera de mieux équilibrer mes investissements entre plateforme et donc réduire mon « Risk Platform ». Pour donner un chiffre, j’aimerai que celui-ci soit à 15% fin 2022, contre 30% actuellement.

Un autre objectif sera de descendre mon exposition par projet à 1%. Je suis actuellement au dessus des 2%. Ceci indique qu’en cas de défaut sur mon investissement le plus élevé, je perdrai 2% de mon portefeuille. C’est trop élevé par projet. (dans ma situation, après 6 années de crowdfunding…l’analyse est différente en fonction de chaque portefeuille).

Ensuite, je souhaite garder un rendement au dessus de 7% annuel net, soit 10% annuel brut. Ce niveau de rendement est excellent. Si on le compare à d’autres supports, c’est pour moi le meilleur bénéfice/risque qui existe. Oui, on peut trouver mieux (crytpto ou bourse) sauf que je n’arrive pas à atteindre ces niveaux dans la durée. Le risque de perte est sensiblement plus élevé et le rendement plus difficile à assurer. Je vous renvoie à mon article sur les intérêts composés et la règle des 72…si vous ne l’avez pas lu, faites le ! Vous comprendrez la force d’agir et la faiblesse de subir, d’attendre que cela tombe du ciel…

En plus, malgré le rendement attractif des plateformes européennes de crowdlending (comme Twino et Robocash), je veux garder une part de crowdlending minoritaire inférieure à 20%. Je suis à fin 2021, à 16.6% investis en crowdlending mais ce sont aussi les plateformes m’amenant un rendement autour de 12% brut annuel.

Je vais continuer à chercher quelques petites pépites, quelques nouvelles plateformes qui me correspondent. J’ai découvert Bricks.co en avril 21. La jeunesse de la plateforme oblige à être prudent et de bien calculer le niveau d’investissement et de risque que vous souhaitez y mettre. C’est pour moi, une belle trouvaille.

Il y a encore quelques belles plateformes que j’aimerai mieux découvrir en 2022. Je ne vais rien dévoiler aujourd’hui mais sachez j’en ai bien 3 ou 4 qui me séduisent. J’en parlerai

Les précautions d’usages pour investir dans le crowdfunding

J’ai de nombreux retours de ceux qui se sont lancés en lisant des blogs comme le mien pour comprendre et se jeter à l’eau. Tout d’abord, merci pour vos messages, c’est toujours très riche d’avoir des avis complémentaires, des « REX » ! Ensuite, n’hésitez pas à continuer à m’écrire soit sur mon e-mail dédié (sebino.crowdfunding@gmail.com), je réponds à tout le monde ; soit en ajoutant des commentaires pouvant apporter à chacun sur votre parcours ou expérience…

Ensuite, c’est évidemment votre argent que vous investissez. N’essayez pas de copier-coller mon approche, cela ne vous conviendrait sans doute pas. Et ne pas oublier que les performances passées ne présagent pas des performances futures.

Enfin, pensez à diversifier ! Je ne sais pas, on ne sait pas quelle plateforme va sous performer ou être en difficulté. Je n’ai pas de boule de cristal pour prédire l’avenir. Pour être plus concret sur ce point, diversifiez vos plateformes, si mon « Risk Platform » est à 6%. Si une des plateforme devait venir à fermer sans rien rembourser à ses investisseurs. « Seulement 6% » de mon portefeuille serait affectés. Dans mon cas, ce serait un peu moins de l’année de bénéfice net…

Il faut aussi diversifier vos projets. Après 6 années d’investissements, être en défaut sur 1 ou plusieurs projets ne changerait rien à ma stratégie. Je suis suffisamment diversifié pour encaisser les coups durs. Evidemment, si vous débutez, vous ne pourrez pas être dans cette situation confortable mais vous y serez vite si vous respectez cette nécessité de diversification…quelque soit le montant investis.

Enfin, vous le savez, je ne suis pas conseillé en investissement. Mon partage n’est pas une recommandation ou un conseil d’investissement.

Je profite de ce bilan 2021 pour vous souhaitez une excellente année 2022 ! Beaucoup de succès dans votre finance personnelle, je vous souhaite d’être prudent mais également d’avoir de l’audace et de l’énergie pour réussir et Faire Vivre Votre Argent.

6 commentaires sur « Bilan de l’année 2021 en crowdfunding…et pour 2022? »

  1. Bonjour
    Bravo pour ton site et sa pédagogie.
    J’ai découvert aussi bricks.co et ton expérience aide à franchir le pas. C’est une autre façon d’investir dans l’immobilier avec un ticket d’entrée beaucoup plus faible.
    En crowdfunding immobilier, j’ai découvert La première Brique. Le ticket d’entrée est à partir de 1€. Est-ce que tu connais ? Qu’en penses-tu ? Ils sont victimes de leur succès je trouve, comme Bien Prêter, et du coup, il est difficile de réussir à participer au projet.
    Bonne Année à toi !

    1. Merci pour ce retour.
      C est vraiment très sympa et encourageant. Je vais essayer de continuer en 2022 et que l on puisse mutuellement apprendre et FaireVivreVotreArgent ! 😉
      Je connais La Première Brique. Je n investis pas mais la plateforme me semble sérieuse. Ce n est que du feeling.
      Mais il est de toute manière important de diversifier ses plateformes pour limiter ses risques.
      A bientôt j espère
      Sebino

  2. Bonjour, je découvre juste votre site. Merci beaucoup pour cet article.
    Comment déclarez-vous les revenus Robocash ? Je vois passer très peu d’informations alors qu’il y a plein de prêteurs français qui l’utilisent. Du coup, je ne sais pas comment les déclarer.
    Merci encore et bonne journée

    1. Bonjour Pauline,
      Il faudra que je fasse un jour un article sur ce sujet pour éclairer plus. Pour Robocash, Twino ou Mintos, il faut compléter la case 2TT avec les intérêts gagnés. Ceux viennent s’ajouter aux intérêts pré déclarés des plateformes françaises.
      Il n’y a à priori pas plus à faire.
      Merci bien pour votre commentaire sur mon article, cela fait très plaisir.
      Sebino

      1. Merci beaucoup pour votre réponse. Robocash m’a expliqué comment télécharger le « tax report » mais ne disait pas qu’il fallait mettre dans le 2TT. Merci de votre aide !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :