Moneybounce : Générez du rendement pour votre épargne en finançant les projets des jeunes !

avis sur MoneyBounce

Voici un nouvel article de mon blog pour vous faire découvrir une plateforme ! Mais pour la première fois, je ne connais pas du tout la plateforme. Il y a quelques semaines, j’ai été approché par « Jonathan Joseph » qui m’a demandé mon avis et recommandait de m’y plonger car cette plateforme avait du potentiel. Après quelques recherches, il me semble également que l’approche est intéressante. Que MoneyBounce mérite d’être plus connue. Par contre, le principe de mon site FaireVivreVotreArgent.com est de parler de site où moi-même j’investis. L’idée n’est pas d’être exhaustif sur tout ce qui existe mais plutôt de vous donner des explications basées sur des faits et bien évidemment, sur mes résultats.

Dans ce cas, je n’aurai pas parlé de cette plateforme. Je la connais très peu, je n’y investis pas. Après réflexion, je me suis dit que si « J.J. » souhaitait le faire. Je serai Ok pour lui laisser un article de mon blog pour qu’il partage son expérience et nous fasse découvrir MoneyBounce. Toujours en toute transparence, il y a aucun accord financier que ce soit avec qui que ce soit (Money Bounce, Jonathan et moi). Le travail de Jonathan est personnel, non rémunéré et indépendant de la plateforme. Il y a positionné son propre code parrainage en accord également avec moi. Rien de plus !

MON LIVRE sur le crowdfunding : pour apprendre et réussir

C’est une sorte « d’article invité ». Une première, on verra si cela vous est utile et si c’est un format que l’on continue à l’avenir. On verra vos commentaires également… Pour l’instant, restons en à celui-ci ! Je remercie Jonathan Joseph pour son travail assez dense et je vous souhaite à tous une excellente lecture et découverte.


Allez on s’y plonge ! C’est à toi Jonathan !


Article Invité / MAJ le 03/07/2022 / Ecrit par Jonathan Joseph


MoneyBounce : Générez du rendement pour votre épargne en finançant les projets des jeunes !

Avec le contexte inflationniste actuel, les particuliers doivent redoubler d’innovation pour protéger au maximum leur épargne de l’inflation et ainsi préserver leur pouvoir d’achat. En effet, l’importance de l’inflation à l’heure où j’écris ces lignes signifie une perte de pouvoir d’achat somme toute significative pour celui ou celle qui conserverait d’importantes liquidités sur son compte courant. On estime que 5000€ conservés sur un compte courant sur une année à 5% d’inflation deviennent 4750€ de pouvoir d’achat réel l’année suivante, du fait de la hausse généralisée des prix. Pour faire fructifier vos liquidités tout en les préservant de l’inflation, le crowdfunding et le crowdlending dont nous parlons beaucoup sur ce blog sont des placements particulièrement intéressants pour y parvenir, à condition de sélectionner avec rigueur les plateformes et/ou les projets sur lesquels vous allez investir.

C’est dans ce cadre que j’ai choisi de vous parler d’une plateforme méconnue pour le moment mais qui possède de beaux atouts pour les personnes comme moi ou Sebino désireuses de faire vivre leur argent : MoneyBounce. C’est une plateforme de P2P (prêt aux particuliers), autrement dit de mise en relation entre des prêteurs et des emprunteurs. La plateforme présente plusieurs spécificités qui permettent de satisfaire les besoins aussi bien des particuliers en quête de rendement pour leur épargne et d’un placement qui a du sens, que ceux d’autres particuliers en recherche d’une solution de financement actionnable rapidement à des frais relativement acceptables, à ceci près que MoneyBounce est uniquement accessible à des emprunteurs âgés de 18 à 30 ans.

Je me permets de vous rappeler, avant d’entrer dans les détails concernant le fonctionnement de cette plateforme, que cet article n’a pas vocation à être un conseil en investissement ; il vous appartient donc de recroiser certaines informations afin de vous faire votre propre avis sur les éléments présentés ci-dessous.

Historique

La plateforme MoneyBounce est une fintech qui a été créée en avril 2020 par trois étudiants de l’université Paris-Dauphine, Alexis Albouze, Damien Tamazout et Arthur Thiele, trois jeunes hommes aujourd’hui pleinement consacrés à temps plein sur l’exploitation et la gestion de celle-ci. Elle est immatriculée à l’ORIAS sous la forme d’une SAS avec le numéro 8533827103 en tant qu’IFP (intermédiaire en financement participatif) et MOBSP (mandataire en opérations de banque et services de paiement) et s’est développée depuis sa création principalement via l’incubateur de La Banque Postale. Son prestataire financier, Qard, est quant à lui enregistré au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) de Nanterre et est spécialisé dans les activités financières digitalisées. C’est ce dernier qui réalise toutes les opérations de paiements liés à l’activité de la plateforme, c’est-à-dire les versements des sommes prêtées aux emprunteurs ainsi que les remboursements et intérêts correspondants aux sommes engagées par les prêteurs.


Abonnez vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.


En tant qu’acteur réglementé, le service financier proposé par MoneyBounce est supervisé par l’ACPR et se conforme à plusieurs règlements nationaux et européens : code monétaire et financier, code de la consommation, règles de la CNIL, directives européennes sur les services et les paiements et réglementation européenne sur la protection des données personnelles (RGPD). La structure repose donc sur des bases saines d’un point de vue juridique, et les échanges que j’ai pu avoir avec l’un des co-fondateurs, M. Thiele, m’ont confirmé la volonté de l’ensemble des dirigeants de MoneyBounce de s’inscrire en parfaite conformité du cadre législatif actuel et de ses évolutions.

Fonctionnement de MoneyBounce

La plateforme a été créée à partir d’un constat partagé par le plus grand nombre : de nombreux jeunes, notamment étudiants, peinent à accéder au financement bancaire pour la réalisation de projets qui ne nécessitent pas forcément de réaliser un crédit bancaire de plusieurs milliers d’euros, que ce soit un permis de conduire à passer, des études à financer, un équipement numérique à changer ou bien un voyage à réaliser. En effet, les banques proposent rarement des apports en trésorerie pour des problèmes de financement ponctuels sur des montants relativement faibles.

Le concept de la plateforme est donc finalement assez simple : offrir une solution de financement en délivrant des micro-crédits aux jeunes âgés de 18 à 30 ans en fonction de la nature de leur projet à réaliser. Les TAEG (taux annuels effectifs globaux) en fonction des formules choisies par les emprunteurs se situent aux alentours des 21%. C’est un chiffre qui peut paraître très élevé, mais il est à pondérer au fait que les emprunteurs de la plateforme empruntent généralement de petites sommes (300€ en moyenne en 2021) et qu’ils ne s’engagent que sur des durées inférieures à un an. Par conséquent, pour un prêt de 300€ sur 3 mois, l’emprunteur ne déboursera qu’environ 8 euros de frais additionnels. Résultat, plus l’emprunteur rembourse rapidement, moins ses frais de crédit seront élevés.

Les formules proposées par la plateforme aux emprunteurs sont les suivantes :

MontantDurée du prêtTAEG
Avance d’argent (entre 100 et 300 euros)3 mois21,08%
Micro-prêt (inférieur à 1000 euros pour achat de meubles, financement du permis de conduire…)3 à 9 mois21,08%
Projet professionnel (inférieur à 1500 euros)6 à 12 moisOffre prochainement disponible

Principaux indicateurs de la plateforme :

  • 100.000 utilisateurs (emprunteurs)
  • 8M d’euros et 10.000 demandes de prêts par mois en moyenne 
  • 550 prêts accordés par mois en moyenne
  • Rentabilité annuelle cible (pour les investisseurs) 8%
  • Taux de défaut (des emprunteurs) 2%

La particularité du service proposé par MoneyBounce réside dans le fait que les projets financés sont pour l’essentiel financés par des particuliers qui placent leur épargne sur la plateforme à partir de 1000 euros sur des durées allant de 12 à 36 mois maximum en échange d’un rendement-cible de 8% brut annuel (soit environ 6% net).  Il faut savoir que le placement effectué sur la plateforme est bloqué pendant la durée préalablement choisie (12, 24 ou 36 mois) et que par conséquent les sommes investies sont illiquides durant toute la durée de l’engagement définie par le prêteur.

En juin 2022, MoneyBounce recense 100.000 utilisateurs de son service (emprunteurs) mais ne communique pas sur son nombre de prêteurs. En réalité, à date, les fonds des prêteurs ne financent qu’environ 15% des demandes jugées « acceptables », autrement dit finançables par la plateforme, sachant qu’elle reçoit depuis fin 2021 plus d’une demande de prêt par minute.

Aucun frais pour les investisseurs. Placer votre épargne sur la plateforme est totalement gratuit. MoneyBounce se rémunère uniquement sur les frais de crédit attribués aux emprunteurs. Il est à noter que la souscription et le suivi du placement se font de manière totalement digitalisée.

En revanche, il est à prendre en compte que ni MoneyBounce, ni son prestataire Qard, ne garantissent le remboursement des prêts et la capacité des emprunteurs à les rembourser. Il en est de même pour le rendement, qui est un rendement indicatif de 8% brut annuel qui n’est lui non plus pas garanti. Il se peut qu’il soit plus haut ou plus bas que ce chiffre, qui dépend notamment du nombre de projets que vous avez financés, chiffre qui dépend quant à lui du nombre de projets qui vous a été remboursé car la plateforme réinvestit immédiatement le capital + les intérêts des projets que vous avez financés pendant toute la durée de votre engagement. Néanmoins, MoneyBounce se porte garant du processus de recouvrement dans le cas où ceux-ci sont enclenchés, notamment en cas de défaillance d’un ou plusieurs emprunteurs.  En clair, l’investisseur n’aura pas de frais à engager pour récupérer une partie de son capital si celui-ci n’a pas fait l’objet d’un remboursement.

La plateforme travaille énormément à la réduction de son taux de défaut des emprunteurs (qui concerne environ 2% des prêts accordés en moyenne à l’heure actuelle). Pour ce faire, elle s’appuie notamment sur son équipe salariée (actuellement composée de 12 personnes) parmi lesquels figurent des analystes crédit, qui travaillent en amont de l’attribution du financement, et des chargés de recouvrement, en aval, en cas de défaillance observée. Six recrutements sont par ailleurs en cours, dont des créations de postes sur les deux métiers précédemment cités, ce qui atteste aussi du fort développement de la plateforme à l’heure actuelle.

La plateforme apporte deux éléments concrets pour limiter le risque de défaut des emprunteurs. Le premier concerne le processus de sélection de ces derniers. En effet, la plateforme s’appuie tout d’abord sur un algorithme de « scoring » bancaire pour jauger de leurs capacités à pouvoir rembourser leurs prêts.

Ceci signifie que lorsqu’un emprunteur sollicite un prêt à la plateforme, il est dans l’obligation de lui transmettre ses coordonnées bancaires afin que celle-ci évalue son comportement bancaire, notamment sur les 3 derniers mois précédents la demande de prêt. En fonction de ce dernier, la plateforme lui attribue une note représentant sa capacité à pouvoir rembourser le prêt demandé. Cette note fluctue selon des paramètres prédéfinis (revenus mensuels, niveau d’endettement, capacité à épargner…) , et si la note défini par l’algorithme excède 30 sur 48, le dossier est transmis auprès des analystes crédit de la plateforme chargés de valider ou non la demande de manière plus « humaine ». Pour ce faire, des entretiens individuels sont notamment réalisés pour infirmer ou confirmer le profil de l’emprunteur.

Le deuxième caractère de réduction du risque de défaut des emprunteurs mis en œuvre par la plateforme réside dans la dilution du capital des prêteurs parmi un certain nombre de prêts. Lorsque vous prêtez, par exemple, 5000 euros à la plateforme sur 12 mois, ce capital va être réparti de manière homogène entre différents types et durées de prêt, en respectant votre échéance de sortie que vous avez demandé, à savoir 12 mois. Pour prendre mon exemple personnel, j’ai investi depuis le début de l’année sur la plateforme environ 7500 euros en deux fois, et MoneyBounce a dilué ce capital dans pas moins de 388 prêts différents, en veillant à conserver une homogénéité entre les typologies et les durées des projets financés. Un portail investisseur en ligne vous permet d’accéder en quelques clics aux chiffres concernant votre placement et aux éléments concernant vos prêts et vos emprunteurs, dont les données sont anonymisées pour se conformer à la RGPD.

La plateforme investisseur

Une des particularités des plateformes de crowdlending réside dans le fait de pouvoir permettre aux investisseurs de suivre presque en temps réel l’évolution de leur placement, contrairement au crowdfunding où les actualités des projets sont le plus souvent communiquées de manière diffuse en fonction par exemple de l’avancée des travaux. MoneyBounce ne déroge pas à cette règle puisque du fait de la dématérialisation complète du processus d’investissement sur la plateforme, elle a conçu un livret en ligne pour les prêteurs afin que ces derniers puissent accéder aux informations concernant leurs prêts et la performance en temps réel de leur investissement. Je vais vous faire ci-dessous un rapide tour d’horizon des fonctionnalités du livret en ligne en utilisant l’exemple de mon placement sur la plateforme.

Pour commencer, la connexion à votre compte se réalise via votre adresse mail et d’un code PIN qui vous est systématiquement envoyé par e-mail pour sécuriser celle-ci. Ce code est renouvelé à chaque nouvelle connexion. Par conséquent, il est essentiel d’avoir une adresse e-mail valide pour pouvoir se connecter au livret investisseur.

À présent, nous allons surtout nous intéresser à la rubrique « mon suivi » accessible sur le livret en ligne et qui permet d’accéder à des informations en temps réel sur le placement effectué. C’est en quelque sorte le tableau de bord de l’investissement effectué sur MoneyBounce.

Mon portefeuille MoneyBounce
Mon portefeuille MoneyBounce

Une bannière en haut de page comme celle-ci permet de visualiser les informations de votre placement à la minute à laquelle vous vous êtes connectés. Les données affichées sont actualisées en temps réel, en fonction du nombre de prêts remboursés et de l’échéance prochaine de votre investissement. À l’heure actuelle, sur l’ensemble de mes prêts, 110,73€ d’intérêts potentiels peuvent m’être versés, avec un rendement total estimé qui n’est pour le moment que de 1,48% parce que j’ai investi 7500 euros en deux fois sur deux périodes de 12 mois. 5000 euros en janvier 2022 avec une échéance en janvier 2023 et 2500€ en mai 2022 avec une échéance en mai 2023. Si l’on suit le rendement-cible de la plateforme (8% brut), son objectif sera donc de faire en sorte que 400€ d’intérêts bruts de fiscalité soient générés sur mon placement de 5000€ sur 12 mois et de 200€ bruts de fiscalité sur mon placement de 2500€ sur 12 mois.

Juste en dessous de la bannière, vous pourrez voir l’ensemble de vos prêts validés par la plateforme et actuellement en cours de remboursement, appelés « prêts actifs ». Une bannière verte vous indique le nombre total de prêts en cours de remboursement et le détail de chaque prêt est présenté en dessous. Vous pourrez voir le montant investi sur chaque prêt tout à droite, le nom du porteur de projet (anonymisé, ce sont des prénoms d’emprunt) ainsi que les intérêts générés potentiels sur chaque prêt, tout à gauche, si bien entendu le porteur rembourse celui-ci intégralement. Comme mentionné précédemment, MoneyBounce répartit votre capital dans une multitude de projets pour diluer le risque, c’est pour cette raison que le nombre de prêts totaux peut paraître important.

Ce qui est intéressant par rapport notamment à la transparence voulue par la plateforme, c’est que les investisseurs ont la possibilité de cliquer sur chaque prêt pour accéder aux informations le concernant. Par exemple, je vais cliquer sur le troisième prêt affiché sur la page, celui de « Meguy » pour voir les informations complémentaires concernant celui-ci.

En cliquant sur le prêt effectué par « Meguy », je peux voir qu’elle a demandé un prêt sur 3 mois de 200€ pour financer une partie de ses frais concernant les transports et le permis de conduire. On peut supposer que cette somme représente peut-être un apport pour l’achat d’un véhicule ou le financement du passage de son permis de conduire. Pour financer cette somme, MoneyBounce a pioché dans le capital de plusieurs investisseurs ayant investi sur la plateforme pour mutualiser le risque. La plateforme fait en sorte qu’un investisseur ne puisse pas être exposé sur plus de 20-25% de la somme demandée au niveau d’un prêt, ce qui signifie que tous les prêts financés par la plateforme sont financés par plusieurs investisseurs. De ce fait, en cas de défaut d’un emprunteur, celui-ci sera mutualisé entre plusieurs prêteurs de façon à ce qu’il n’impacte pas de manière importante le capital d’un seul et même investisseur. C’est pour cette raison que dans le cadre de cet exemple, comme vous pouvez le voir, mon capital ne finance que 5,57% du montant total du prêt.

Vous pouvez apercevoir également les prochaines mensualités de l’emprunteur et les intérêts générés par ce prêt. En l’occurrence dans le cadre de ce prêt sur 3 mois, si l’emprunteur paie l’ensemble de ses mensualités, je recevrai sur mon livret MoneyBounce mon capital prêté, soit 11,14€ + 0,08 centimes d’intérêts générés. Il n’y a pas d’intérêts payés à date sur cet exemple étant donné que le prêt vient de démarrer mais ce chiffre s’actualise en temps réel par rapport aux dates des mensualités prélevées.

Les prêts en attente sont les prêts en cours de financement par la plateforme. Ce sont des prêts ayant passé l’étape du scoring bancaire et de l’analyste crédit. Ils sont en attente par rapport au fait que les fonds disponibles ne sont pas encore suffisamment importants pour l’attribuer de façon à répartir le risque entre plusieurs prêteurs.

Enfin, les prêts terminés sont les prêts qui vous ont été intégralement remboursés et ayant généré des intérêts. Là encore, vous pouvez cliquer sur le détail de chaque prêt. Je vais cliquer sur celui de Quentin pour visualiser celui-ci. Ce sont les mêmes types d’informations que pour les prêts en cours de remboursement.

On peut donc voir ici sur ce prêt que mon capital a permis de financer le projet de Quentin qui souhaitait avoir des fonds pour financer des frais de scolarité. Les 73,61€ de mon capital prêté sur 3 mois ont générés des intérêts totaux de 0,49 centimes. Cela peut paraître peu, mais en prenant en compte le nombre total de prêts ainsi que la durée de ces derniers, les chiffres peuvent devenir très vite intéressants.

Hormis la rubrique « mon suivi », il est possible aussi d’accéder au solde de votre placement (le capital qui n’a pas encore été prêté ou qui a été remboursé mais qui n’a pas encore été réinvesti) ainsi qu’une rubrique appelé « mon placement » où vous pourrez voir le montant total de votre capital à disposition de la plateforme pendant la durée que vous lui avez indiqué lors de votre inscription.


Abonnez vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.


Comment investir avec MoneyBounce ?

Pour investir sur la plateforme, la souscription se fait intégralement en ligne. Après avoir transmis les documents demandés de manière dématérialisée, on vous demandera de choisir un montant à placer et une durée comprise entre 12 et 36 mois pendant laquelle votre investissement sera bloqué sur la plateforme. Sachez que pendant toute la durée de celui-ci, il est possible à tout moment de réinjecter des fonds pour agrémenter votre placement. Par exemple, si je place 1000 euros le 5 juillet 2022 pour 12 mois, si tout se passe bien, je récupérerai ce capital + les intérêts le 5 juillet 2023, mais si entre temps je place une nouvelle fois 1000 euros le 10 décembre 2022 pour 24 mois, je récupérerai ce capital + les intérêts le 10 décembre 2024. Ainsi, pendant les 6 premiers mois de 2023, j’aurai 2000 euros d’investis sur la plateforme.

Il est donc possible d’avoir plusieurs placements en un seul, grâce à un portefeuille virtuel qui vous permet de transférer vos fonds depuis votre compte bancaire, ce qui permet de faire fructifier à la fois son capital mais aussi bénéficier des effets multiplicateurs des intérêts composés. En effet, chaque prêt remboursé et les intérêts qu’il a généré est immédiatement réinvesti dans un autre prêt par la plateforme, nouveau prêt qui correspondra bien entendu à la durée de votre engagement car les emprunteurs peuvent rembourser leurs prêts sur des durées allant de 2 à 12 mois.

Sachez également qu’avant que vos fonds soient injectés dans la plateforme que vous devrez signer un contrat de prêt matérialisant votre engagement tripartite entre vous, MoneyBounce et le prestataire de paiement Qard. Vous pourrez y trouver notamment toutes les CGU.

Il est important aussi de savoir que c’est MoneyBounce qui se charge intégralement de la répartition de votre capital sur les projets qu’elle accepte de financer, du fait qu’elle se présente simplement comme un intermédiaire entre emprunteurs et prêteurs. Par conséquent, vous n’aurez pas la possibilité de sélectionner ni les projets que vous souhaitez financer ni vos emprunteurs, ni le montant ou pourcentage de votre capital alloué à chaque prêt.

Fiscalité

Étant considérés comme des revenus du capital, les intérêts versés par MoneyBounce sont soumis au PFU (prélèvement forfaitaire unique) à hauteur de 30%, composés de 17,2% de prélèvements sociaux et de 12,8% d’impôt sur le revenu. C’est ce paramètre qui vient grever le rendement cible brut de 8% pour en faire un rendement potentiel annuel net de fiscalité qui se situe plutôt autour de 6%. En tant qu’investisseur, aucune démarche n’est à faire pour vous mettre en conformité avec les impôts puisque le PFU est un prélèvement à la source. MoneyBounce vous communiquera en ce sens, annuellement, un imprimé concernant les intérêts générés par votre investissement qui sera à transmettre avec votre déclaration de revenus. N’oubliez pas que pour tout investissement réalisé en crowdfunding ou en crowdlending sur une plateforme agréée par l’ACPR que si votre revenu fiscal de référence est inférieur à 25 000 euros si vous êtes une personne seule ou de 50 000 euros si vous êtes en couple (au sens fiscal du terme), que vous pouvez bénéficier d’une exemption du prélèvement de 12,8% au titre de l’impôt sur le revenu. En l’occurrence ici, il suffira simplement d’en faire la demande à MoneyBounce durant votre placement qui vous communiquera le document à remplir et à renvoyer auprès d’eux.

Un bonus de parrainage pour celles et ceux qui souhaitent investir

Pour celles et ceux qui souhaiteraient investir sur MoneyBounce, vous trouverez ci-dessous un code de parrainage à entrer lors de votre inscription qui vous permettra de bénéficier de 30 € immédiatement offerts sur votre livret à l’issue de votre premier versement de fonds sur la plateforme !

Mon code : JONJO22

En guise de conclusion

MoneyBounce se place progressivement comme un nouvel acteur important du P2P en France, notamment du fait qu’elle axe sa stratégie uniquement autour des jeunes, qui ont souvent des besoins de trésorerie ponctuels que les banques traditionnelles ne permettent pas toujours de financer. C’est un élément qui lui permet d’assurer une certaine viabilité, en termes de demandes de prêt tout du moins. En effet, parmi les projets financés en 2021, 24% l’ont été pour le financement d’un permis de conduire, 17% pour l’achat d’un ordinateur, 15% pour payer des frais de scolarité ou une formation et 13% pour de l’ameublement. Au-delà du sens de placer son épargne sur la plateforme qui permet de contribuer au financement de ses projets, on remarque que ceux-ci sont uniquement sur du court-terme, ce qui est un facteur à mon sens de limitation du risque de défaut des emprunteurs.

En outre, le développement de la plateforme semble s’accélérer avec l’arrivée prochaine d’une application mobile téléchargeable et d’une deuxième levée de fonds cet été auprès d’investisseurs institutionnels qui est annoncée d’un montant de l’ordre de plusieurs dizaines de millions d’euros.

La plateforme n’a que deux ans d’existence mais étant donné qu’elle est bien structurée (et qu’elle s’améliore encore) et que les perspectives sont bonnes, placer une partie de son épargne pour une durée maximale de 3 ans pour financer des projets qui ont du sens tout en bénéficiant d’un rendement appréciable me paraît très intéressant dans une logique de diversification. J’émets toutefois un point de vigilance sur la future offre de prêt « projet professionnel » qui me paraît un peu plus risquée que les autres et dont les conditions d’obtention pour les emprunteurs n’ont pas encore été précisées aux investisseurs.

Il en est de même pour les jeunes faisant face à des besoins de trésorerie très ponctuels, qui peuvent avoir accès à une plateforme sécurisée, dans laquelle il est possible d’obtenir un prêt en moins de 48h, avec un coût du crédit relativement faible étant donné que les sommes empruntées sont peu élevées (moins de 1000 euros) et qu’elles le sont sur des durées courtes (moins de 12 mois). C’est notamment pourquoi plusieurs utilisateurs ont fait part de leur volonté de devenir à leur tour prêteur lorsqu’ils en auront la possibilité après avoir été emprunter sur la plateforme, ce qui créerait, à mon sens, un beau cercle vertueux…


Merci Jonathan pour nous avoir fait découvrir MoneyBounce. Je me suis inscris pour me faire mon propre avis et j’espère avoir l’opportunité d’en parler dans quelques mois pour confirmer tous ces bons éléments. Bravo.


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :