Comparaison et avis sur 17 plateformes françaises de crowdfunding – Sept. 22

Comparaison des plateformes de crowdfunding françaises. On passe tout au crible.

J’ai déjà fait cet exercice à plusieurs reprises, soit dans des articles reprenant l’ensemble des plateformes que j’utilise, soit dans des articles dédiés à certaines plateformes. L’analyse des plateformes que l’on utilise est importante. L’économie évolue, les choix des plateformes aussi, ce suivi est indispensable pour bien identifier si ce choix correspond à votre stratégie. Je le fais pour moi. Je vous le partage avec grand plaisir puisque c’est l’objectif de ce blog ! 😉

Je souhaite dans cet article aller plus loin en comparant les plateformes. On le verra, je ne suis pas dans une mise en concurrence. Je crois qu’il y a la place pour de la variabilité. Je ne crois pas qu’il faille opposer les unes aux autres. En tout cas, pour moi, je suis certain qu’il n’y a pas une seule solution, qu’il n’y a pas une seule plateforme qui peut répondre à nos stratégies. De mon côté, j’ai besoin de toutes. C’est la synthèse qui fait l’ensemble de ma stratégie et de mes performances.

On me demande souvent « Quelle est la meilleure plateforme ? ». Je crois qu’il serait très risqué d’y donner une réponse ferme et définitive. A cette question, je renvoie moi-même une question « Qu’est-ce que vous voulez faire ? ». Et en fonction d’un certain nombre de détails, d’explications, toutes les plateformes présentées ici ont leur intérêt.


Abonnez vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception, pas de pub ou des produits à vendre, juste du contenu sur le crowdfunding !


Dans ce préambule, vous comprendrez ainsi que si vous cherchez un tueur de plateforme, un donneur de leçon, vous serez sans doute déçu par l’article. J’utilise ces plateformes, je les respecte. Je respecte mes choix également et les assume. Si je choisissais de ne plus investir avec l’une d’entre elle, ce serait lié à un choix personnel qui n’engage que moi. Sauf fraude, arnaque ou éléments illégaux, je ne mettrai pas les plateformes au pilori.

Tous les chiffres concernant les indicateurs de performance sont relevés sur les sites des plateformes. Ceci ne correspond pas à ma performance personnelle mais bien aux indicateurs publiés officiellement par les sites. Par exemple, si vous voulez consulter ceux de Clubfunding. C’est très transparent, il suffit d’aller sur ce lien. Il se peut que vous trouviez quelques différences car cette article m’a pris plusieurs semaines. Si depuis, il y a eu une mise à jour des KPI, il peut y avoir un léger écart.

Introduction

Pour les débutants ou ceux voulant zoomer spécifiquement sur l’une de ces plateformes, cet article sera incomplet. Je ne vais pas revenir sur la description de chacune. On se situera plus sur une vue d’ensemble permettant de voir l’offre disponible et faire son choix pour investir en crowdfunding ou en crowdlending.

Pour retrouver tous les articles de mon blog traitant d’une plateforme donnée, il suffit d’aller sur la page de mon blog et de filtrer en sélectionnant le nom de la plateforme qui vous intéresse.

Blog de Sebino

Ainsi, si vous souhaitez lire un article sur la plateforme Bienprêter, il suffit de la sélectionner dans le filtre. Vous pouvez voir qu’il y a 3 articles qui traitent de cette plateforme.

De même si, c’est le « crowdfunding immobilier » qui vous interroge, en sélectionnant la catégorie concernée, vous trouverez, dans cette exemple, 12 articles dédiés. J’enrichie régulièrement ce blog, j’espère ainsi que quand vous lirez ce texte et ferez le test pour accéder à de l’info sur votre plateforme préférée, que l’offre sera encore plus importante.

Parmi les 17 plateformes qui seront comparées (mises en avant), j’en classe 3 dans la catégorie du crowdlending :

October crowdfunding
Plateforme de crowdlending française Bienpreter.com

Parmi les 17 plateformes, les autres, soit 14, je les classe en crowdfunding. Mes investissements étant très important en crowdfunding immobilier (>90%) ; Seuls Enerfip, MiiMosa et Lendopolis ne proposent pas d’investissements immobiliers. On trouve aussi Anaxago, LesEntrepreteurs ou WiSeed qui proposent aussi d’autres types de prêts à la collecte.

Les plateformes de crowdfunding :

Enerfip plateforment de financement participatif en energie renouvelable
Energies Renouvelables
Plateforme de crowdfunding en agriculture et alimentation
Agriculture & Alimentation
Energies Renouvelables

Les plateformes de crowdfunding immobilier :

Plateforme de crowdfunding immobilier locatif
Plateforme de crowdfunding en immobilier
logo de Koregraf
Plateforme de Crowdfunding Les Entrepreteurs , mon avis sur le site
Plateforme de crowdfunding immobilier Raizers
plateforme de crowdfunding wiseed

Voilà le tableau est posé, rentrons maintenant dans les détails en comparant chacune. Ceci vous permettra de choisir celles qui vous conviennent le mieux. J’insiste sur le fait qu’il est difficile d’avoir une vision tranchée et drastique. Chacune apporte son service, ses projets et peut venir compléter votre stratégie. A date, il n’y pas de plateformes listées ici qui sont des arnaques ou font prendre un risque légal ou financier autre que le risque inhérent à un investissement classique dans le crowdfunding.


Si je n’envoie pas de pub par e-mail, voici une petit réclame sur mon livre « Gagner de l’Argent avec le Crowdfunding ». Les notations sur Amazon son excellentes et les retours des lecteurs très positives. C’est mon premier livre. Un grand plaisir de partager sur le crowdfunding, sur mon expérience et, j’espère, vous donner envie vous aussi de #fairevivrevotreargent !

en savoir plus sur mon livre en e-book ou en livre broché, pour mieux comprendre, investir et gagner avec le crowdfunding

Comparaison des basiques des 17 plateformes

Dans les critères de choix des plateformes, son ancienneté est un élément important. Evidemment, si je prends des situations extrêmes, si je compare WiSeed qui a été créé en 2008 avec Bricks qui est arrivée en 2021. Quelques soit la proposition ou le concept, il est logique que la confiance va vers l’ancienneté. Combien de société meurent dans les 3 à 5 ans de création ? Le chiffre varie en fonction des secteurs mais il est élevé.

J’ai ainsi comparé l’année de création et la date à laquelle j’ai investi dans ces plateformes. Ceci me donne une hauteur de vue qui peut m’aider à doser l’importance de mon portefeuille pour chacune. Ne sautez pas de votre chaise, ce critère est loin d’être suffisant (on est d’accord!) pour définir ses allocations par plateforme. Par contre, si 80% de votre portefeuille de 17 plateformes est sur la plus récente, Bricks ; Vous prenez sans doute un risque supplémentaire qui, à mon avis, n’est pas nécessaire.

Année création plateforme de crowdfunding
Abscisse : année création / Ordonnée : Mon Année Inscription

On peut admettre que le risque augmente plus la plateforme est jeune et pas encore profitable ou stabilisée. Il n’y a pas de préjugé mais c’est plus un fait que l’on retrouve dans beaucoup de nouvelles sociétés. Ainsi, le risque est plus fort en utilisant Bricks que WiSeed. Il y a d’autres critères que l’on verra plus loin qui vont rentrer dans le choix de vos plateformes.

Le niveau de collecte qu’elles atteignent est très souvent corrélé à leur ancienneté. Ainsi, trois plateformes s’approprient 48% de la collecte en euros. October, ClubFunding et Homunity constituent le podium et l’on comprend assez vite que malgré la diversité d’offre. Certains acteurs sont nettement supérieurs et proposent beaucoup d’opportunités. October a d’ailleurs racheté Crédit.fr en Juillet 22, ceci va donc renforcer mon commentaire précédent.

Podium du volume de collecte totale en millions d’euros par plateforme :

Comparaison du volume de collecte en M€ et du nombre de projets collectés

Les plateformes sont-elles toutes agréées et quels risques prenons-nous ?

Homologation des plateformes connues à Août 2022

Si toutefois vous identifiez des erreurs ou ajustement, merci de laisser un commentaire, j’en ferai la correction immédiatement.

Ceci est un principe de base. Attention avec les plateformes n’ayant pas les homologations nécessaires. Un des premiers moyens d’éviter les arnaques, c’est que la plateforme que vous utilisez ait le droit d’exercer et possède donc les autorisations adéquates.

L’adhésion de la plateforme à l’association nationale FPF (Financement Participatif France) est aussi un bon gage de sérieux. Même si cette adhésion n’a pas d’aspect légal et que ce n’est pas son rôle, il est important pour sa réputation que l’association n’accepte que des sociétés agrées et en phase avec la réglementation. On peut lire sur le site de l’association : « …Les membres du collège du financement participatif s’engagent sur la charte de déontologie. Ils doivent être immatriculés auprès des autorités de régulation en tant qu’IFP, CIP, ou PSI. FPF distingue sur son site, dans le collège du financement participatif, les plateformes actives et celles qui n’ont pas encore un projet financé à 100%…« . Les adhésions sont soumises à l’approbation du conseil d’administration de FPF.

La situation pour mes plateformes françaises est ainsi très bonne. Vous pouvez me poser la question pour Bricks. Je me la pose aussi.

BRICKS est enregistrée sous l’identifiant REGAFI N°94466 par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) comme agent prestataire de services de paiement de Lemonway. Ceci lui confère l’autorisation d’engager des transactions financières comme L’exécution d’opérations de paiement associées à un compte, l’exécution de prélèvements, les virements et l’acquisition d’ordre de paiement.

Après avoir rapidement été inscrit à l’ORIAS, Bricks s’en est retiré en expliquant être sur un modèle de financement en royalties et donc nécessitant un agrément auprès de l’AMF. Je n’ai plus les dates exactes en tête mais nous avons dépassez les 6 mois de cette annonce. A ma connaissance, Bricks n’a toujours aucun agrément. Le site indique depuis plusieurs mois qu’une « demande d’agrément SFPF (plateforme de crowdfunding européen) sera déposée très prochainement auprès de L’AMF. »

Je trouve dommage pour une plateforme ouverte à l’investissement depuis Avril 2021 que les agréements soient toujours absents et les tâtonnements pour obtenir la bonne autorisation. Ceci se prépare avant le lancement, je me questionne sur ce délai.

Pour les autres plateformes, mon choix va vers des sites reconnus et homologués. Je vous recommande d’y faire attention et que pour toute nouvelle plateforme que vous découvrez demander les agréements, vérifier les informations. Ceci va très vite à faire et vous sécurise pour investir.

Les caractéristiques d’investissement sur ces 17 plateformes

L’essentiel de ces données sont publiées par les plateformes elles-même

Le ticket minimum est l’investissement minimum qu’il vous faut mettre pour pouvoir souscrire à un projet. Il est très variable et c’est très intéressant de le connaître car il peut impacter votre stratégie d’investissement et de diversification. Ainsi, vous avez décidé de placer 4k€ en crowdfunding, si vous choisissiez la plateforme Koregraf, vous ne pourrez souscrire qu’à 2 projets. Vous serez plus exposé qu’en ayant choisi d’investir chez WiSeed dans 40 projets à 100€. Cela reste un des paramètres de votre choix mais cet exemple extrême montre assez bien les impacts.

Le remboursement est le format de remboursement proposé par les plateformes. Il est en principe soit In Fine, soit Annuel, soit mensuel.

  • S’il est In Fine, vous toucherez l’ensemble des intérêts (ainsi que le capital) à la toute fin du projet. Votre argent est placé dans le projet, il travaille. Vous n’avez rien à faire jusqu’à la fin du projet. Souvent, le principe des intérêts composés s’applique, ainsi la plateforme intègre chaque année les intérêts générés dans le montant total et ceux-ci génèrent eux-mêmes des intérêts. Le gros avantage est qu’un fois l’investissement réalisé, vous regardez tous les 3-4 mois les actualités sur le projet. Le temps passé sur le sujet est très faible.
  • Si le remboursement est annuel, mais si le projet dure 3 ans, chaque date anniversaire, vous touchez les intérêts de l’année. Suivant les plateformes, il tombe sur votre « Wallet » ou sur votre compte en banque personnelle directement. Le capital vous sera remboursé en fin de projet. L’avantage est, pour moi, est similaire au remboursement In Fine.
  • S’il est mensuel, vous touchez les intérêts mensuellement à date fixe. Pour ClubFunding ou Bricks, uniquement les intérêts / revenus sont versés ; dans le cas d’October, ce sont les intérêts et le capital qui tombent tous les mois. Vous le comprenez, ceci veut dire qu’il vous faut être actif pour réinvestir rapidement ces remboursements et FaireVivreVotreArgent. October verse les sommes sur votre Wallet autour du 17 du mois, un email détaillant les remboursements accompagne l’action. Pour ClubFunding ou Bricks, c’est en début de moi. A noter que ClubFunding n’a pas de système de Wallet (compte sur la plateforme), les intérêts sont donc versés sur votre compte en banque.

Ces modèles de modèles de remboursement peuvent varier en fonction des projets. Récemment, WiSeed s’est également mis à proposer des remboursements mensuels. C’est une évolution intéressante pour ceux souhaitant avoir des retours rapides, des revenus passifs…

La durée d’emprunt moyenne est la moyenne de l’ensemble des durées des projets collectés par la plateforme. Ceci vous donne une indication de ce que propose la plateforme. Cela reste une moyenne. Ainsi, Raizers (ou d’autres) peut proposer des projets entre 12 et 36 mois. A vous de choisir la durée qui vous convient. A noter que le taux de rendement peut être différent en fonction de la durée. Un projet de 12 mois en crowdfunding immobilier est souvent un projet très avancé, où la commercialisation est déjà élevée…le taux peut être plus faible (car moins risqué). A l’inverse, un projet de crowdfunding immobilier sur 36 mois n’en est souvent qu’à son début. Les travaux n’ont pas commencé, la pré commercialisation non plus, ainsi, le taux plus être plus fort.

Comparaison plateformes de crowdfunding entre nombre de projets et durée des projets

Sur le graph ci dessus, la moyenne des prêts est de 29.9 mois. October, Wesharbonds et MiiMosa ont les durées les plus longues. c’est évidemment très lié aux propositions et domaines qu’ils nous proposent. A l’inverse, Bricks est quasiement à 0 puisque dès que le projet est actif sur la plateforme, vous pouvez le revendre immédiatement sur la Marketplace. Ceci fonctionne très bien. Dans les plateformes plus classiques en crowdfunding : Upstone (17.7 mois), Koregraf (18.3 mois) et Bienpreter (19 mois) nous proposent les durées les plus courtes.

Celui-ci, c’est un des graphs les plus attendus. Evidemment, si on veut investir, parmi les premiers éléments, on cherchera à comprendre quel pourrait être mon rendement, quel pourrait être mon risque?

Rendements Moyens annoncés par les plateformes dans leurs statistiques

J’ai passé plus de 5 ans à investir en crowdfunding sans perdre 1 seul centime. Une rentabilité de 7% net sans aucune perte, cela met la barre assez haut. Ça fait oublier que c’est un investissement et qu’il y a un risque. Ainsi, si vous n’acceptez pas ce risque, si vous ne le comprenez pas, vous aurez du mal à vivre les premières pertes, vous challengerez la plateforme qui vous a proposé le projet.

Je vous souhaite d’avoir des pertes ! !

Oui, ce n’est pas une provocation. C’est un fait. Si vous avez des pertes, c’est que vous aurez choisi d’investir. C’est que votre argent ne dormira plus sur un compte non rémunéré ou sur votre livret A (qui courent derrière l’inflation). Si vous avez des pertes, c’est parce que le reste de votre argent aura fructifié.

Rendement Brut Moyen : informations fournies sur chacun des sites des plateformes

Ce graph vous permet de voir le niveau de rendement en fonction du ticket minimum d’investissement.

Venons-en aux taux de défaut et taux de retards ! Ce sont des taux moyens sur la durée disponible des tableaux. En général, les chiffres prennent en compte l’ensemble des années de l’existence de la plateforme. Je pense que c’est ce chiffre moyen qui est le plus parlant. Si vous allez voir ces résultats par vous-même sur les sites, vous verrez que le taux de défaut est toujours très faible pour les années les plus proches. C’est normal, un projet souscrit en 2022 a peu de chance d’être en défaut l’année même ! Attention à ce biais. Par contre, la dynamique des taux de retard peut être regardée avec un pas de temps plus court.

Le taux de retard représente la part d’échéances en retard de paiement depuis moins de 180 jours par rapport au capital emprunté. Il est calculé de la manière suivante : capital en retard de paiement / montant prêté

Le taux de défaut de remboursement représente la part de capital dont le remboursement ne sera jamais ou probablement pas effectué par rapport au capital emprunté. Il est calculé de la manière suivante : capital en défaut de remboursement / montant prêté

La dynamique des taux de retard peut être intéressante à regarder. J’ai pris 4 plateformes en exemple. Il n’y a aucune sélection spécifique en présentant Anaxago, ClubFunding, October et Upstone. Je voulais prendre des plateformes qui présentent en détails leurs chiffres. Il semble tout de même clair que les retards augmentent ces dernières années. La période Covid qui a été soutenue par le « quoi qu’il en coute » peut toujours aujourd’hui impacter certains secteurs qui ne redémarrent pas aussi vite. La guerre en Ukraine et la politique 0 Covid de la Chine viennent aussi complexifier les approvisionnements, faire enfler les prix et limite la visibilité.

Il faut accepter cette situation et savoir que les prochains mois risquent d’être encore perturbés. Le reflexe que l’on peut avoir serait de retirer ses investissements et de revenir sur notre livret A favori. Il ne s’agit pas de faire sa tête brulée non plus mais de bien comprendre que « Investissement-Risque-Rendement » est un trio indissociable. Il faut l’accepter. Personnellement, je prends peur quand on me propose du rendement sans risque. Où est le loup?

L’échelle des ordonnées de droite n’est que pour Upstone. L’échelle des ordonnée de gauche pour Anaxago, ClubFunding et October

On voit un taux de retard qui augmente ces dernière année. Attention, évidemment, les projets de 2022 ne peuvent être encore en retard! Upstone affiche un très mauvais taux sur 2020 où presque 1 projet sur 2 est en retard. La moyenne de toutes mes plateformes est à 1.98%. Sans Upstone, elle descend à 1.13%.

Est ce que les projets en retard sont une alerte de taux de défaut qui va augmenter?

Pas forcément ! Il évident pour tous qu’un projet en défaut a été un projet en retard précédemment. Par contre, les retards peuvent s’accumuler sans que l’on arrive au défaut. Les plateformes prennent toutes beaucoup de garanties pour sécuriser les sommes prêtées (caution personnelle, hypothèse, fiducie…). Ainsi, les projets peuvent prendre du retard dans le remboursement mais la situation se résoudre en activant les garanties définies au départ.

En gardant October en exemple, on peut même continuer à descendre un peu plus loin dans les détails. Oui, la transparence chez October est forte. Je crois que c’est une volonté forte de la plateforme et surtout de son président-fondateur Olivier Goy. Il l’a exprimé à plusieurs reprises.

Ainsi, October note ses projets en 3 classes : A, B ou C

La démonstration est assez claire sur le taux moyen évolue en fonction de la classification du projet. Un projet avec un risque faible aura un taux plus faible…et inversement !

Il est intéressant de voir qu’en prenant les prêts proposés en France par October. La classe de notation A amène bien les projets les plus solides (taux de retard et de défaut les plus faible). La classe B est la plus forte en termes de volume de collecte. On note aussi un niveau de défaut très élevé sur cette classe, supérieur même à la classe C.

Ceci veut bien dire qu’au-delà de la notation de la plateforme, soyez attentif au projet, regarder aussi le secteur. Si vous connaissez certain domaine, ceci peut vous aider à mieux sélectionner.

Dans les statistiques d’October, on peut regarder les défauts par pays et par notation

Pour vous donner un exemple, il était compliqué pour moi d’investir dans la restauration durant la période Covid19. La situation de ce secteur étant mauvaise et uniquement soutenue par l’état. Il était difficile de savoir comment et à quelle vitesse elle allait se relever. J’avais choisi ainsi de limiter fortement ces investissements. Pas top ! Sachant que le crowdfunding est aussi pour aider des financements via la foule…mais je cherche aussi un rendement en limitant mes pertes, donc difficile dilemme mais c’est ainsi. Le taux de retard va ainsi de 0.75% (projets classés A) à 23.94% (projets classés B).

A noter que le tableau que je vous partage en exemple était pour la France. October étant présent dans 5 pays, vous pouvez aussi allez voir les chiffres pour l’Espagne, l’Italie, Les Pays-Bas et l’Allemagne. Ceux-ci varient assez fort…attention, les niveaux d’investissement et historique sont bien différents. Le lien pour avoir accès à ces chiffres est celui-ci.

Je le redis, il faut avoir conscience des risques que l’on prend en investissant. Mais sans investir, il n’y a pas de rendement possible. En diversifiant vos investissements, en diversifiant les plateformes pour choisir vos projets, vous devriez limiter ces situations. Si vous êtes déjà diversifié, attention de ne pas trop réduire vos choix également à cause de déception sur certains projets. Les plateformes font leur maximum pour limiter ces situations et mettent en place des actions légales pour récupérer le capital. Cela prend du temps, mais cela fonctionne.

Vous n’avez pas oublié, cette vision sur 17 plateformes est biaisée car non exhaustive en termes d’offre, je ne présente que les plateformes que j’utilise.

Les notations des 17 plateformes

La notation des 17 plateformes est un exercice compliqué.

La notation peut se faire via :

  • le recueil d’avis : cet notation est très subjective car ne s’exprime qu’une partie des utilisateurs. Cette partie qui s’exprime est-elle représentative ? Biaise-t-elle la vision réelle ? Le nombre d’avis est sans doute important.
  • un calcul prenant en compte des critères mesurables : ceci est beaucoup plus rational et permet d’avoir une notation plus impartiale. L’inconvénient peut être de ne pas intégrer l’ensemble des critères et de mettre un poids qui n’engage que celui qui propose la note.

Donc, j’ai pour cela synthétiser les notations venant de 2 plateformes : TRUSTPILOT. Très connue de chacun et très utilisée. On pourra ainsi comparer les plateformes à partir de cette note. Elle est de 1 à 5 et le chiffre affiché est la moyenne des avis validés.

L’autre notation est celle de B-Reputation. Cet indicateur répond à la question : « Puis-je faire confiance à cette entreprise pour une relation d’affaire ? ». Il prend en compte tous les autres indicateurs B-Reputation et permet de se faire simplement un avis sur un (futur) client, fournisseur, partenaire ou concurrent. Le calcul est complexe, voir directement sur le site pour avoir plus d’information.

Enfin, j’ai décidé de me lancer en créant moi-même un scoring à partir de critères que je trouve important. Cela vaut ce que ça vaut…mais ce sera ma proposition et c’est un indicateur.

CRITERESCoefficient
Année plateforme2
Diffusion KPI2
Taux de défaut5
Taux de retard2
Nbre Années Inscription Sebino1
User Friendly platform1
Taux de Rendement4
Intégration critère ESG3
Les critères de Sebino pour évaluer les plateformes

Les 8 critères sont tous notés de 0 à 10 points. Il n’y a que 3 notes possibles par critère et par plateforme. Ainsi, ne peut être attribué que les notes 0, 5 ou 10 points.

Afin d’affiner l’importance de chacun des critères, j’ai ajouté un coefficient. Il vient pondérer cette combinaison. Ainsi, le nombre d’années où j’investis sur la plateforme est beaucoup moins important (coef 1) que le taux de défaut (coef 5).

La note maximum est donc de 200 points.

Ne vous étonnez pas de trouver finalement assez peu d’écart entre les plateformes, ce sont « Mes plateformes ». Je n’aurai aucun intérêt à utiliser un site qui ne me correspond pas. Au-delà de la notation, critère par critère, ces plateformes me conviennent. Ceci peut être différent pour chacun d’entre vous en fonction de votre stratégie, vos critères.

Certains mettront, par exemple, un poids significativement plus fort sur les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) que sur le rendement pur apporté. C’est respectable. A vous de faire vos propres choix, les choix qui vous correspondent, qui vous parlent. Cet article n’a que pour objectif de partager ma situation à partir des chiffres officiels des plateformes. Si cela peut vous éclairer, et vous aider dans votre crowdfunding, je serai ravi !

On peut noter que ClubFunding, WiSeed, Raizers et Baltis gravitent en haut à droite du graphique et donc cumulent d’excellentes notes. Pour Baltis, attention, la note Trustpilot est basée sur 1 seul vote! 😉

Les notes Truspilot sont plus favorables pour LesEntreprêteurs, October et Bricks que mon scoring. Ce sont notamment les taux de défaut qui pèsent pour les 2 premières et le manque de diffusion des KPI pour Bricks qui baissent ma notation.

A l’inverse, j’ai plutôt une bonne notation de Homunity, Koregraf et Lendopolis quand Truspilot les renvoient à une note de 3 ou en dessous.

Le service client et B-reputation

Le critère du service client est lié à ma propre expérience avec les plateformes. C’est un éléments très subjectif que je vous partage et dont vous pouvez avoir une appréciation très différente. Toutes les plateformes font des efforts pour répondre aux investisseurs avec des collaborateurs dédiés. Evidemment, vivre des expériences négatives dégradent la note. Pour Lendopolis, je n’ai pas eu encore à faire appel à leur service, il n’y a donc pas de note.

MiiMosa, Upstone et Bienpreter sont dans la moyenne mais dans le trio de queue. On trouve Baltis, Clubfunding, Raizers et Koregraf dans le quatuor de tête. C’est pour moi les plateformes qui répondent et solutionnent le mieux les situations.

Concernant B Reputation, MiiMosa, Upstone et Bienpreter sont à nouveau les moins bien classées. Toutes les autres plateformes ont un score très élevées, donc je ne ferai pas plus de commentaires.

Toutes ces notations me conviennent et justifient que j’y investisse. Ceci peut vous éclairer pour choisir et les différencier si vous souhaitez commencer à investir. Cela pourra peut être renforcer vos convictions si vous les connaissez déjà.

Les bonus disponibles à l’inscription

Certaines plateformes proposent des bonus à l’inscription. Ne négligez pas ce cadeau! Quand on débute, pour générer un revenu, il faudra du temps. Le rendement et les intérêts générés ne tomberont que dans quelques mois. Ces bonus permettent de collecter quelques euros rapidement et simplement. De suite, vous améliorez votre rentabilité en prenant les dizaines d’euros proposées. Si par exemple, vous investissez chez ClubFunding, après votre premier investissement de 1 000€, vous toucherez 100€. Ainsi, sur ce projet, vous avez déjà 10% de rendement net. Vous aurez en plus, le rendement annoncé une fois le projet terminé.

Personnellement, systématiquement, je vérifie s’il y un bonus et je le prends à un contact, un ami, avant de l’inscrire sur une plateforme. C’est toujours cela de pris, c’est gratuit. J’ai d’ailleurs étendu ce principe à tout autre achat ou inscription, Je vérifie systématiquement s’il existe un code promo ou bonus.

L’objectif des plateformes est évidemment d’augmenter son nombre d’investisseurs. Ce principe de parrainage ou bonus peut remplacer la publicité qui peut finalement couter beaucoup plus cher en comparaison…

Voici la synthèse des bonus disponibles lorsque vous vous inscrivez sur la plateforme :

Pour bénéficier immédiatement du bonus de parrainage des plateformes de crowdfunding et crowdlending :

Une fois que vous êtes investisseurs, vous pouvez proposer à vos contacts votre code parrainage et bénéficiez en retour d’un bonus de parrain (souvent similaire au bonus pour le filleul).

Mon avis pour mon portefeuille et ma stratégie

Cette comparaison est faite avec des plateformes avec lesquelles j’investis quasi quotidiennement. Ainsi, elles me conviennent. Il n’est pas certain que je les conserve toutes d’ici 2023 mais les plus importantes, celles qui sont dominantes sur le marché, celles qui ont toujours des indicateurs de qualité seront bien là dans mon portefeuille en 2023.

Cette analyse permet de mettre en avant plus précisément ce que je sais déjà. Personnellement, comme je passe beaucoup de temps sur le sujet. Cette étude ne me surprend pas. Je me reconnais dans chacune et elles accompagnent ma stratégie d’investissement.

Pour prendre un exemple, admettons que mon portefeuille de crowdfunding soit de 100 000€ (il est en réalité supérieur). Avoir 17 plateformes me permet d’avoir 1/17ème de mon épargne diversifiée sur chacune. Ceci veut dire que je place 5800€ par plateforme. Je limite ainsi fortement mon risque de perte en diluant ainsi. Il n’est pas aussi simple que cela d’équilibrer son portefeuille. Je n’y suis pas même si je fais beaucoup d’efforts pour y parvenir.

Je vous recommande dès le début de la gérer ainsi…au départ c’est théorique car personne ne peut mettre 100k€ et les investir équitablement en 17. Par contre, vous pouvez au fur et à mesure, investir à stoppant sur une plateforme pour ajouter du capital sur une nouvelle. En quelques mois voir quelques années, vous aurez respecté votre stratégie et vous serez réparti comme souhaité.

Le crowdfunding immobilier reste une priorité !

En crowdfunding, j’ai presque 80% de mes investissements qui sont fait en crowdfunding immobilier. Je suis très satisfait de cette approche et je souhaite maintenir très haut ma part immobilière. J’estime que le risque est finalement limité et que les taux sont plus élevés. Quand on voit que la moyenne de défaut est inférieure à 1%, j’accepte de perdre 1x sur 100 pour toucher 9.5% de rendement brut annuel.

Je n’ai eu cesse de le répéter dans cette article mais « il faut accepter les pertes ». il faut accepter le risque associé quand on investit. Ceci ne veut pas dire qu’il faut s’en foutre et laisser faire. Mais, vous n’aurez pas raison partout et tout le temps. Les plateformes avec 0 défaut se verront un jour afficher 1 défaut. Ce n’est pas pour cela qu’elle ne vaudront plus rien. C’est le risque qui s’exprimera, que l’on aura oublier car les intérêts rentrent tous les mois…

Acceptons le risques et ajustons nos choix pour le limiter…

Amener toujours plus de transparence…

Je suis partagé pour afficher toujours plus de détails y notamment la valeur de mon portefeuille. En effet, je tiens à rester discret sur ce sujet pour ne pas aiguiser de jalousie ou de jugement maladroit. C’est souvent le cas dans notre culture française quand on parle d’argent. J’ai tout de même dit que dès que mon portefeuille dépasse le million d’euros, j’amènerai une transparence totale !

Bref, on n’en est pas là. J’ai eu plusieurs fois la question dont celle de @Waikiki ! 😉En voilà une réponse partielle qui pourra vous éclairer. Attention, Bricks n’est pas intégré dans cette répartition. Et bien entendu, les autres plateformes non françaises ne sont pas prises en compte également.

De cette photo de crowdfunding immobilier, on voit évidemment un historique avec WiSeed qui en fait la plateforme où j’investis le plus. Le reste est relativement équilibré sauf Upstone.

On voit dans cette répartition que 3 plateformes représentent 80% des investissements. Bienpreter, October et MiiMosa étant importantes pour moi. J’aime beaucoup les autres également, elles progresserons. Enfin, Lendopolis n’apparaît pas, ce sont des nouveaux investissements en cours. C’est invisible aujourd’hui.

Ne pas oublier que Mintos, Twino et Robocash n’apparaissent pas mais participent bien à mon portefeuille globalement. Leur présence dans ce graphique tasserait évidemment la domination des 3 plateformes françaises listées au dessus.

Pour aller au bout de cette article, je me dois de vous partager mon avis et mettre en avant certaines plateformes. Ceci reste que mon avis dans une stratégie qui m’est propre. Inutile de la copier. Si vous vous posez des questions sur des choix, sur comment faire, je reste disponible par email sur sebino.crowdfunding@gmail.com

Ainsi, mes 3 plateformes préférées en crowdlending sont :

Bienprêter, October et WeSharebonds

Mes 3 plateformes préférées en crowdfunding sont :

Enerfip, LesEntrepreteurs* et MiiMosa

*j’utilise LesEntrepreteurs plus en crowdfunding qu’en crowdfunding immo

Et mes 4 plateformes préférées en crowdfunding immobilier sont :

Baltis, ClubFunding, Raizers et WiSeed

Les autres ne sont pas éliminées, elles sont utiles et je les respecte autant que mes préférées. J’en ai besoin, je continuerai à investir dans chacune.

Conclusion

L’article était très long. J’ai d’ailleurs mis de nombreuses heures à collecter les données, travailler les présentations et graphiques et à l’écrire. J’espère qu’il reste digeste. Vous pouvez toujours ajouter des commentaires et des questions. J’essaierai d’y répondre au mieux.

Egalement, si les plateformes qui me lisent ou les lecteurs affutés détectent des erreurs, je suis preneur de l’info pour venir corriger cela. Je ne cherche pas à manipuler l’information, la donnée. Il est possible que je l’ai mal captée ou mal utilisée. Méa Culpa si c’est le cas, je ferai le correctif si vous m’alertez !

Malgré la charge d’un tel travail, j’ai pris pas mal de plaisir à « data crusher » pour extraire l’info dont j’avais besoin, l’info que je voulais vous partager. Tout le monde n’en fera pas les mêmes analyses ou conclusions. Nos objectifs étant différents, notre appétence aux risques également, il faut s’approprier ces chiffres et se les remettre dans son contexte personnel. Mon contexte, mes partages restent mon point de vue. J’espère qu’il vous sera utile.

Et si vous en êtes là, merci de m’avoir lu jusqu’au bout ! Merci de vous inscrire sur mon blog pour recevoir ces articles instantanément et pensez à mon livre, pour ceux qui veulent creuser le sujet encore plus !


Abonnez vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.


Si vous voulez vous former et comprendre mieux ce qu’est le crowdfunding, je vous propose ce livre complet qui répondra à beaucoup de vos questions…

en savoir plus sur mon livre en e-book ou en livre broché, pour mieux comprendre, investir et gagner avec le crowdfunding

Un avis sur « Comparaison et avis sur 17 plateformes françaises de crowdfunding – Sept. 22 »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :